A vos partagesShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

 

Les difficultés de la vie n’épargnent personne. La grande majorité d’entre nous a connu, connait ou connaîtra des périodes hautement inconfortables si grandes que certains d’entre nous ont cru, croient ou croiront ne jamais pouvoir s’en sortir.

Je pense que la plupart d’entre nous aimerait s’en passer et moi le premier. Les difficultés sont-elles un poison de l’existence? Oui elles le sont. Lorsqu’on les traverse, on se sent très bas émotionnellement.

Les couples se déchirent. Les enfants le vivent mal. La dépression peut s’installer petit à petit car on se sent complètement coincé. On n’a l’impression de ne plus trouver de porte de sortie et on abandonne. Mais abandonner c’est littéralement perdre sa vie car abandonner c’est renoncer à ses rêves, à ses envies et à ses projets.

A quoi bon vivre si on n’a ni projet, ni envie, ni rêve. Réfléchis un instant, qu’est ce que ta vie sans projet? Qu’est ce qu’est ta vie sans rêve? Même si les difficultés ne sont pas agréables, voir très désagréables, elles nous permettent de nous mettre face à nous mêmes. 

J’ai connu des périodes compliquées notamment l’alcoolisme de mon père lorsque j’étais enfant. Je lui en ai beaucoup voulu jusqu’à ce que je sois assez mature pour comprendre qu’il avait des démons intérieurs aussi forts que les miens. La différence entre mon père et moi, réside dans le choix de notre réponse face à nos propres démons intérieurs et à nos difficultés respectives.

Alors que mon père a fait le choix de l’alcool pour atténuer ses souffrances, j’ai fait le choix de souffrir tellement fort que j’ai du trouver des solutions pour arrêter ses souffrances. Ses solutions ont souvent eu pour origine un changement de point de vue sur la vie, suivi d’un changement de comportement. Autrement dit, mes souffrances m’ont aidé à grandir.

Je crois que la vie a ce don de nous rappeler qu’à un moment ou à un autre, nous devrons prendre nos responsabilités. Mais contrairement à notre entourage, parfois trop gentil, la vie nous annonce la couleur sans passer par quatre chemins.

Je vais pas mentir, ça fait mal. Cependant, derrière chaque larme, derrière chaque douleur, derrière chaque injustice; il y a un diamant brut. Ce diamant brut ne demande qu’à illuminer ta vie à condition que tu acceptes de le tailler.

La vie est ce que tu en fais… point barre!!! Si tu as traversé une période compliquée, racontes nous comment tu as réussi à la surmonter juste en bas dans les commentaires.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
A vos partagesShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter