A vos partagesShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Admettez-le!!!

Cette journée a été aussi épuisante qu’hier!!!

Vous avez une nouvelle fois laissé le regard des autres vous impressionner. Pourtant, vous vous étiez juré de reprendre le dessus. Vous avez tenté de faire bonne figure devant vos collègues ou vos ami(e)s.

Du coup, vous avez couru dans tous les sens en essayant d’être présent(e) sur tous les fronts en même temps. Résultat:

VOUS VOUS SENTEZ SI MAL QUE VOTRE CŒUR S’EMBALLE COMME S’IL ALLAIT SORTIR DE VOTRE CORPS.

L’angoisse vous envahit aussi vite que l’armée de Gengis Khan en Mongolie.

VOUS PERDEZ LE CONTRÔLE DE VOUS-MÊME. VOUS VENEZ DE RÉALISER QUE TOUTE VOTRE AGITATION  N’A SERVI A RIEN.

Le pire, c’est que demain vous allez devoir recommencer. Les pires scénarios s’additionnent déjà dans votre tête.

Que vont penser vos collègues lorsqu’ils découvriront que vous n’avez même pas réaliser la moitié des tâches qui vous incombait? Vous n’arrêtez pas d’y penser en boucle.

Vous vous demandez à quoi bon tous ces efforts, vous n’avez pas confiance en vous, vous  ne vous aimez pas, vous avez peur des gens.

Puis comme par magie, vous vous dites:

je vais tout faire pour plaire à mes collègues (ou mes ami(e)s) et je serai enfin accepté(e)

OUI JE SAIS C’EST COMPLÈTEMENT RIDICULE!!! MAIS SOYEZ HONNÊTE!!!  N’AVEZ-VOUS JAMAIS ESSAYE DE PLAIRE AUX AUTRES UNIQUEMENT DANS LE BUT DE FAIRE PARTIE D’UN GROUPE. 

 

C’est complètement ridicule!!!

Pourtant beaucoup d’entre nous essayent de plaire aux autres pour se faire accepter. Mais qu’arrive t-il lorsque cela ne fonctionne pas? C’est la baisse de L’ESTIME DE SOI  GARANTIE.

Alors comment faire pour se sentir mieux et arrêter d’angoisser à l’idée d’être jugé(e) par les autres? Comment enfin oser être soi-même?

Je l’avoue.

J’ai aussi commis cette erreur.

L’erreur de laisser le regard des autres diriger mon état émotionnel.

Bref, j’étais prisonnier!!!

Heureusement, la vie est bien faite!!! A ce stade de ma vie, je commençais déjà à comprendre ceci:

« Derrière chaque moment difficile, il y a un enseignement nécessaire à notre évolution personnelle ».

Un conseil:

assurez-vous de lire la suite de cet article. Ne faites pas comme tous ces gens qui passent à côté de leur vie, d’autant plus que les plus grands de ce monde utilisent ces méthodes.

 1.Prendre conscience de l’importance de son monde intérieur

Soyons sincères les uns avec les autres!!!

« Prendre conscience de son monde intérieur » C’est un conseil complètement bateau n’est ce pas? Qu’en pensez-vous?

Personnellement, je pensais la même chose jusqu’en 2009. Depuis cette année, j’ai compris dans mon être tout entier ce que signifiait prendre conscience de son monde intérieur.

Encore un petit effort!

Lisez la suite, vous allez tout comprendre!

Janvier 2009,

LE CANCER S’EST GÉNÉRALISÉ DANS LES DEUX POUMONS

Il ne reste plus que quelques mois de vie à mon père.

C’est la dernière ligne droite. Je réalise que notre relation aurait pu prendre une tournure différente. C’est trop tard. C’est qui est fait est fait.

J’assume!

Mon père va partir, c’est la seule chose qui compte maintenant. 

Depuis l’annonce, je m’étais automatiquement recentré sur mon père et moi-même.

J’étais pour ainsi dire: « Honnête avec moi-même ». La gravité de la situation m’avait recentré sur les fondamentaux et les essentiels de la vie:

  • Passez du temps avec ses proches
  • Se connecter réellement avec les autres
  • Allez droit au but sans se poser de question
  • S’interroger honnêtement sur le but de notre existence
  • Prendre conscience de sa propre mortalité et profiter de chaque seconde pour réaliser nos rêves.

Voilà le vrai pouvoir:

CULTIVEZ VOTRE MONDE INTÉRIEUR.

Recentrez-vous, faites-en une habitude. Comme je vous le disais plus haut, les plus grands de ce monde cultivent leur monde intérieur.

Les grands leaders sont tellement focalisés sur leur mission de vie qu’ils ne remarquent même pas qu’on les observe.

Qu’ils soient critiqués ou adulés, ces grands personnages de l’histoire n’ont jamais laissé le regard des autres diriger leur vie.

Comment ont-ils réussi cette prouesse:

ILS ONT CULTIVE LEUR MONDE INTÉRIEUR. 

Prenez le taureau par les cornes dès ce soir et partez à la rencontre de vous-même!!!

2. Arrêter de courir et méditer

Vous en faites trop car le couperet du regard des autres vous angoisse.

La pression sociale vous angoisse si fort que pour ne pas être jugé, vous seriez prêt(e) à monter au sommet de l’Anapurna pour être bien vu(e) par tout le monde.

Seulement voilà, l’épuisement est tel que vous perdez la maîtrise de vous-même. L’angoisse et l’anxiété se ressentent dix fois plus qu’avant vos tentatives désespérées de plaire aux autres.

STOP!!!! ARRÊTEZ-VOUS !!!!

Et… Méditez!!!

Prenez l’habitude de méditer par tout, dès que vous avez le temps.

Méditez pendant la douche, Méditez dans les transports, Méditez pendant la pause déjeuner, méditez dans les bouchons.

« Mais je n’ai pas le temps de méditer » me dites-vous.

Vous n’avez pas dix minutes voir cinq minutes!!??

Vous prenez bien cinq minutes pour prendre un café ou fumer une cigarette donc vous pouvez très bien remplacer votre pause cigarette par de la méditation.

Des études scientifiques ont démontré l’effet anti-stress et relaxant de la méditation dans l’ensemble du corps. La prise d’images IRM des sujets observés, a également démontré que le cerveau changeait physiquement.

Le Docteur Sara Lazar, chercheur en Neuroscience à Harvard, dont les travaux sur la méditation ont été publiés pour la première fois en 2000, a pu observé qu’après huit semaines de méditation, la matière grise du cerveau commençait à se développer à nouveau.

Il y a plus incroyable!!!

Le docteur Lazar a également observé que l’amygdale, partie du cerveau responsable du comportement de « fuite » ou de « défense », avait tendance à rétrécir grâce à la méditation.

Le rétrécissement de l’amygdale signifie que la peur, le stress, l’angoisse et l’anxiété ont moins d’emprise sur l’individu donc vous.

Vous n’avez plus aucune raison de ne pas vous lancer dans la méditation!

3. Le champs des possibles: Choisissez  vos graines

Nous y sommes enfin arrivés:

Vous avez enfin commencé à cultiver votre jardin intérieur. Et pour accélérer votre croissance, vous utilisez la méditation comme engrais naturel.

Je vous félicite!!!

Avant de conclure cet article, j’ai juste une dernière question à vous poser:

AVEZ-VOUS SOIGNEUSEMENT CHOISI LES GRAINES QUE VOUS AVEZ PLANTÉES?

Ces graines sont vos projets de vie: VOS RÊVES.

Je le répète encore une fois: VOS RÊVES.  Oui, oui j’insiste. Les graines que vous semez dans votre jardin intérieur sont vos rêves et non ceux du voisin, de votre patron ou je ne sais qui…

VOS PROJETS, VOS RÊVES, VOTRE VIE N’ONT PAS A ETRE VALIDES PAR QUI QUE SE SOIT EXCEPTE VOUS-MÊME.

Lorsque le regard des autres vous paralysent et vous poussent vers l’anxiété voir à la dépression, Vous leur donnez le pouvoir sur votre vie entière.

Vous êtes comme enchaîné(e) sans espoir de vous en sortir un jour. Alors que décidez-vous aujourd’hui? Esclave à vie ou Se sentir libre et exister dans le monde?

Si vous choisissez de vous prendre en main, prenez le temps de cultiver votre jardin intérieur avec un bon engrais naturel tel que la méditation après avoir planté les graines qui vous correspondent le mieux.

Laissez un commentaire juste en dessous et partagez-nous votre expérience.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
A vos partagesShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter